Besoins et conseils matériels pour bien vivre le cyclo tour

Les besoins du Paysan-voyageur


Vous êtes déterminés à rejoindre l’aventure?Voici quelques points essentiels à savoir, à trouver, à réparer…

Le vélo et les bagages

Il vous faut un vélo avec un minimum de vitesses pour gravir des mini-côtes, il doit être opérationnel en partant car toutes réparations sur la route est susceptible de ralentir le groupe. On accepte les crevaisons plus facilement. Si vous avez des besoins pour réviser votre vélo, vous pouvez vous inscrire aux ateliers vélo de l’adav : http://www.droitauvelo.org/spip.php?article143 – Atelier d’apprentissage de réparation de vélo gratuit ou prix libre.
ex : un vélo bien gonflé à nettement moins de chance de crever, surtout avec les bagages sur le vélo.
Il vous faut aussi des sacoches bien fixées au vélo, pour ne pas avoir à porter sur le dos votre nécessaire au voyage et à la vie collective.
Il faudra que nous gardions tous une place pour la nourriture collective ou encore les ustensiles de cuisine.

La sécurité et la mécanique sur le vélo


Il est souhaité que vous soyez munis d’un gilet jaune, de phares avant et arrière, d’une sonnette.
Il est souhaité que vous ayez un petit kit en cas de crevaison et une pompe si valve originale.
Si vous avez des boulons, prenez une clé correspondant ou assurez vous que quelqu’un-e en ai une avant départ.
N’oubliez pas un porte bidon, pratique pour boire régulièrement, cela aide l’organisme.

Le couchage et la cuisine


Il vous faut au minimum, un tapis de sol et un bon duvet (en avril il peut faire froid), nous ne garantissons pas que les lieux ou nous allons dormir soient sans courants d’air. Une belle nuit au chaud aide à mieux pédaler le lendemain.
Il vous faut aussi une gamelle, un gobelet, des couverts dont un bon couteau, un essuie tout (pour essuyer votre vaisselle illico et la ranger fissa), une petite planche à découper (pour des séances collectives de découpe de légumes).

Le minimum face aux intempéries et l’hygiène


Un poncho, un kway, une paire de chaussettes de secours, un pull ou polaire.
Un nécessaire de toilette (prévoir de quoi faire de faire des petites toilettes de chat).
Nous n’aurons pas des douches tous les jours, nous aurons un drap à fixer pour créer une mini salle de bains, pour les toilettes intimes.

Les finances


Durant le cyclo-paysan, nous ferons tourner un chapeau pour acheter la nourriture en commun.
Vous aurez possiblement à payer des liaisons en train (maximum : 35 euros) si vous allez de Lille à Nantes, ceci sans compter le retour à Lille.
Notre caisse paiera les denrées alimentaires de base et du départ, après nous autofinancerons nos dépenses.

Si d’autres questions vous viennent, n’hésitez pas, contactez nous.

Ecrit dans CycloTour 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.